#ÉGALITÉ

DEMOCRATIE : NE LAISSONS PAS BANALISER L’AUTORITARISME

Il y a 1 an, le 27 août 2019

Par Pierre Laurent

C’EST EN FRANCE, AUJOURD’HUI !
STOP A LA RÉPRESSION

GARDONS LE CONTACT

❗️ Journalistes arrêtés, images confisquées au G7
❗️ Pompiers menacés pour avoir porté des brassards
« gréviste »
❗️ Enseignants sanctionnés pour avoir donné leurs avis sur 
la loi Blanquer
❗️ Syndicalistes mis à pied parce que défendant les salariés
❗️ Lycéens arrêtés, agenouillés, mains sur la tête parce qu’en
grève
❗️ Manifestants gravement blessés, arrêtés aujourd’hui dans
toutes les manifestations, y compris par les hommes du
Président
❗️ Maires traînés devant les tribunaux pour leurs arrêtés anti-
pesticides et anti-expulsion

? C’EST EN FRANCE, AUJOURD’HUI !
STOP A LA RÉPRESSION

La lutte pour l’égalité hommes/femmes est une grande bataille commune de la rentrée politique, l’actualité en a témoigné de façon dramatique

Il y a 1 an, le 26 août 2019

Par Pierre Laurent

« Nous demandons 1 milliard d’euros par an pour en faire une grande cause nationale »

GARDONS LE CONTACT

Loin d’un comptage statistique morbide, c’est la triste réalité de notre société. Avec Marie-George Buffet, Laurence Cohen, les députés communistes, Sénateurs Communistes Républicains Citoyens et Écologistes nous avons déposé des projets de loi qui s’inspirent des travaux de l’Observatoire départemental des violences envers les femmes du 93, ou encore de la Mission interministérielle pour la protection des femmes victimes de violences et de lutte contre la traite des êtres humains.

Nous demandons 1 milliard d’euros par an pour en faire une grande cause nationale : prise en charge des victimes et des familles, embauche de magistrats, greffiers, policiers, assistant·e·s sociales, psychologues, formations spécifiques pour les personnes en contact avec les victimes, déblocage de logements d’urgences, aides spécifiques aux associations.

Les familles et proches des victimes qui ont publié une tribune ont raison. Il ne suffit plus de le dire, il faut des actes Monsieur Macron ! Les député.e.s, sénatrices et sénateurs communistes sont prêt.e.s.