07 Août 2017

Solidaire avec Radhia NASRAOUI et son mari Hamma HAMMAMI, je demande au premier ministre d’agir vite!

Solidaire avec Radhia et Hamma, de leurs combats- j’ai décidé de rendre publique ma demande au Premier Ministre, Monsieur Edouard Philippe et à son ministre des affaires étrangères pour que la France joue pleinement son rôle auprès des autorités tunisiennes:

Je voudrais attirer votre attention sur une situation très préoccupante, celle de Maître Radhia Nasraoui, avocate, en grève de la faim à Tunis depuis le 11 juillet dernier, dont l’état de santé suscite de graves inquiétudes chez ses médecins.Radhia Nasraoui entend ainsi dénoncer des fais graves : la levée partielle de la protection de son mari, Hamma Hammami, porte-parole du Front populaire et secrétaire général du Parti des travailleurs de Tunisie.

Cette protection, mise en place après les assassinat, en 2013, de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi, également dirigeants du Front populaire, a été levée sans aucune explication alors que les menaces terroristes à l’égard de Monsieur Hammami n’ont pas baissé, de l’avis même des services du ministère de l’Intérieur et de l’Association des avocats tunisiens.

Je vous demande donc d’intervenir auprès du Premier ministre tunisien afin que les mesures de
protection dont bénéficiait Hamma Hammami soient enfin rétablies.

Partager