11 Oct 2017

Scandaleux ! Le gouvernement abandonne sciemment un actif stratégique dans Alstom

Répondant à mon interpellation dans les questions d’actualité générale puis à celle du Sénateur socialiste Martial Bourquin, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner a avoué que la décision du gouvernement de ne pas acheter les actions cédées par Bouygues au capital d’Alstom était une « condition exigée » par Siemens pour réaliser la fusion. C’est un scandale !

Le gouvernement abandonne sciemment un actif stratégique dans Alstom et l’industrie ferroviaire pour les beaux yeux des actionnaires et de la finance qui contrôleront le futur groupe.

J’exige un débat national pour que l’État revienne sur sa décision.

 

Pierre Laurent
Sénateur

 

Partager