12 Mar 2018

POUR NOUS, LIBERTÉ- ÉGALITÉ- FRATERNITÉ CE NE SONT PAS QUE DES MOTS SUR LE FRONTON DES MAIRIES, MAIS DES ENGAGEMENTS À FAIRE RESPECTER.

FAIRE LA FÊTE POUR LA DÉMOCRATIE
A l’appel de nombreux maires de toutes sensibilités,
dimanche 18 mars pour le 147ème anniversaire de la
Commune de Paris, la place de la République se
parera de ses habits de fête populaire. Avec gaîté,
nous affirmerons fièrement que la commune doit
être respectée, en gardant ses compétences et
en ayant les moyens pour faire vivre les services
publics de proximité dont elle a la responsabilité.

JUPITER, L’AUTORITAIRE
Pour lutter contre la concentration des pouvoirs,
la décentralisation donne aux communes et aux
départements la capacité de gérer les affaires de leur
territoire : écoles, rues, crèches… mais aussi théâtres,
gymnases, ou colo… Prises au plus près de vous, les
décisions sont ainsi plus adaptées à vos attentes.
Macron, qui se surnomme Jupiter, veut faire exploser la
démocratie de proximité. Il veut remplacer les
élu.e.s par des technocrates pour vous éloigner des
décisions.

JUPITER, LE PRÉSIDENT DES RICHES
Macron réduit la France à une start-up sommée de servir
le monde la finance. De la même façon qu’il veut
brader le rail ou la santé aux intérêts du privé, il veut
leur brader la culture ou l’entretien des rues. Fini
l’intérêt général et les services publics, peu lui importe
les conséquences humaines et écologiques.

LA COMMUNE, C’EST LA FRANCE À
TAILLE HUMAINE
Face au gigantisme de la mondialisation, l’humain a
besoin de repères et de racines. Quand tout va trop
vite, il y a besoin de temps et de convivialité. Le plaisir
simple de se retrouver au marché ou dans le quartier,
d’échanger avec d’autres, parents ou grands-parents, à
la sortie des gamins de l’école, est bien plus précieux
que l’accumulation boulimique d’actions.

LA COMMUNE , C ’ EST LA FRANCE
DYNAMIQUE
Avec les départements, les communes représentent par
leurs investissements, deux tiers du chiffre d’affaires du
BTP. Et comme on dit, quand le bâtiment va, tout va !
Pour Macron, l’investissement est devenu du gaspillage !
Si cela continue, il va laisser une France défaite.
L’investissement public permet le développement du
bien-être et le dynamisme économique. Chacun mesure
bien les conséquences de la privatisation de la SNCF
ou de la santé : on devra se débrouiller par ses propres
moyens, favorisant ainsi les plus riches. Très loin de
l’égalité républicaine. Heureusement que les villes et les
départements,en investissant, préservent votre avenir.

ENSEMBLE, DÉFENDONS LA FRANCE DES
VILLES ET DES VILLAGES
Rassemblé, le peuple a la force de défendre notre
démocratie : les services publics comme les communes et
les départements.

DIMANCHE
18 MARS 2018
PLACE DE LA RÉPUBLIQUE
De 12h à 18h

 

Partager