09 Avr 2018

Pour le droit d’exercer leurs métiers dans des conditions dignes et sereines – Salariés des établissements nationaux et labellisés

9 avril 2018 \  Question écrite n° 04394

J’ai attiré l’attention de Mme la ministre de la culture sur la situation des salariés des établissements nationaux et labellisés.

Ils disent subir de plein fouet les effets des baisses de subventions et du manque d’ambition du ministère de la culture. Ils disent également supporter des conditions de travail à flux tendu, la baisse de moyens financiers et des effectifs, la remise en cause des accords collectifs et la perte de sens du travail. Enfin ils affirment faire face de plus en plus souvent à des directions qui développent des projets artistiques passionnants sur les territoires, mais qui ne sont pas formées ou intéressées par la direction d’entreprises artistiques et culturelles.

C’est pourquoi lors de mouvements sociaux dans certains établissements nationaux et labellisés, comme dernièrement à Béthune ou à Grenoble, les salariés ont essentiellement revendiqué le droit d’exercer leurs métiers dans des conditions dignes et sereines. En vue d’y parvenir, ils ont demandé au ministère de la culture de ne plus donner d’injonctions aux directions d’établissements subventionnés, afin qu’elles fassent des économies sur la masse salariale, qu’elles dénoncent les accords d’entreprises ou qu’elles affaiblissent les instances représentatives du personnel.

À la comédie de Béthune où les salariés ont voté une grève reconductible depuis le 29 mars 2018 une rencontre avec l’inspection du travail a permis une médiation avec la direction et l’ouverture de négociations.

Je lui ai demandé ce qu’elle compte faire en vue d’approfondir le dialogue social à Béthune pour arriver à un résultat satisfaisant.

Il lui demande plus généralement de quelle manière elle compte répondre aux requêtes des salariés des établissements nationaux et labellisés qui veulent un maintien des moyens, une amélioration de leurs conditions de travail avec pour objectif notamment de contribuer ainsi à l’amélioration de l’offre culturelle.

Partager