28 Fév 2018

Monsieur le Président ,

Paris, le 26 février 2018

 

Monsieur le président de la République française,

J’ai l’honneur d’attirer toute votre attention sur la scandaleuse décision de Avidgor Liberman, ministre de la Défense israélien, de prolonger la détention administrative de notre concitoyen Salah Hamouri de quatre mois renouvelables.

Le gouvernement israélien s’acharne contre Salah Hamouri qui a déjà passé six mois en prison sans procès ni charge dans l’arbitraire le plus total et au mépris du droit international et des conventions de Genève.

J’ai pris connaissance de votre échange au sujet de Salah Hamouri avec B. Netanyahou, Premier ministre d’Israël, lors de sa visite à Paris, ainsi que des différentes prises de contact du Quai d’Orsay. Force est de constater que les autorités israéliennes n’en ont pas du tout tenu compte.

C’est un camouflet pour la diplomatie française.

Sans doute n’avez-vous pas utilisé tous les moyens en votre possession pour faire respecter le droit et la justice pour notre compatriote Salah Hamouri.

C’est pourquoi je vous demande instamment d’intervenir à nouveau pour exiger sa libération immédiate et sans condition, et de mettre tout en œuvre pour qu’elle soit effective.

Par ailleurs, j’appuie la demande d’Elsa Lefort, épouse de Salah Hamouri, d’être reçue au plus vite par vous.

Je vous prie de croire, monsieur le président de la République, à ma haute considération et ma détermination à la libération de notre compatriote Salah Hamouri.

Pierre Laurent

Secrétaire national du PCF

Sénateur de Paris

Partager