25 Sep 2014

Intervention en Irak: La France doit reconstruire sa vision du monde et cesser de s’accrocher au wagon de l’OTAN


Intervention militaire en irak – Intervention… par CN-PCF

Extraits

« Les jours que vivent les peuples du Proche-Orient sont effectivement tragiques. Personne ne peut rester indifférent devant ce déferlement de violence et de destruction sur les populations civiles. En plusieurs points de la région, nous avons le devoir de secourir. Mais de quelle manière et avec quelles perspectives? C’est en ces termes que la question se pose en réalité ».

« Les Kurdes résistent, seuls, sans aide internationale, depuis plus de deux ans, à la fois contre les armées de Bachar Al Assad et contre ceux qui se nomment l’ « État islamique » et les groupes djihadistes. En dépit de l’ouverture de quelques postes à la frontière, la Turquie multiplie les obstacles à l’arrivée des réfugiés et poursuit le blocage de l’aide humanitaire, singulièrement celle collectée par les municipalités BDP de Turquie. »

« Après dix ans d’un fiasco généralisé de la « guerre au terrorisme » menée sous l’impulsion des Etats-Unis, nous devons tirer une leçon : tant que la lutte contre les groupes djihadistes ne visera pas les causes de leur implantation, l’objectif ne pourra être atteint ».

« La « lutte contre le terrorisme » a mobilisé 4 000 milliards de dollars depuis ses débuts. Et pour quel résultat ? D’un foyer de djihadistes, nous sommes passés à 14. Alors ayons l’honnêteté d’avouer que ces interventions ont toutes été des désastres supplémentaires enfonçant encore plus les peuples dans l’humiliation et la misère, et renforçant la capacité de ces groupes ».

« La question n’est pas d’agir ou de ne pas agir. Bien entendu, il faut agir. Mais la vraie question est comment et avec qui stopper la barbarie? Il faut s’attaquer aux racines du mal, mettre en cause les États, membres ou alliés de l’OTAN, qui ont soutenu en armes, matériels et hommes les groupes djihadistes quand cela les intéressait. Il faut mettre en cause ceux qui, ces jours-ci, achètent le pétrole tiré des puits dont l’État islamique a pris le contrôle ».

« Alors quels sont les véritables objectifs de guerre ? C’est cela dont il faut débattre. Les États-Unis ont annoncé une opération longue, pour une durée d’au moins trois ans. La France compte-elle s’engager pour la même durée ? Et pour quelles suites ? Nous savons que l’OTAN n’a pas de solution politique, que l’OTAN et sa stratégie dominatrice font même partie du problème. Alors, quelle est la stratégie de la France ? Quelle est sa solution politique à court et long terme? Cette solution politique ne passe-t-elle pas inévitablement par un dialogue avec toutes les puissances et tous les pays de la région? »

 » A ce propos, Monsieur le Ministre, j’ai une question : la France apportera-t-elle un soutien résolu aux nouvelles propositions de règlement politique du conflit que le Président de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas va exposer lors de l’Assemblée générale de l’ONU et dont il a parlé ces jours-ci avec le Président de la République? »

« Notre devoir est de soutenir les forces kurdes du PYD et du PKK qui sont aujourd’hui en première ligne. Allez vous laisser le PKK dans la liste des organisations terroristes de l’Union européenne? »

« Allons-nous enfin ouvrir le débat sur les liens étroits que la France entretient avec ces puissances régionales, au sein de l’OTAN comme la Turquie, et avec les monarchies du Golfe comme clients fortunés de nos ventes d’armes. Peut-on encore longtemps fermer les yeux sur cette réalité ? Quel crédit peut-on accorder à ces puissances régionales, qui ont encore récemment soutenu ces groupes, lorsqu’elles disent aujourd’hui vouloir les combattre ? Quel crédit pour la Turquie, membre de la coalition, qui poursuit son double langage en favorisant l’intervention en Syrie de l’État islamique contre les Kurdes syriens ».

« oui il faut aider l’armée irakienne et toutes les troupes kurdes irakiennes et syriennes à combattre les groupes armés »

« S’attaquer aux racines du mal, c’est aussi en finir avec le cadre dans lequel nous multiplions nos interventions, accompagnant la prétention d’un petit nombre d’Etats occidentaux garants autoproclamés de l’ordre international. Il faut cesser de considérer ces régions comme l’arrière-cour des puissances occidentales en recherche de débouchés et de matières premières. »

« il est nécessaire de faire d’autres choix, de mener d’autres politiques, fondées sur le développement, la coopération et la solidarité avec pour objectif l’éradication de la pauvreté, et la sécurité dans tous les domaines : santé, éducation, habitat, emploi et la lutte contre les trafics »

« Il est grand temps de redonner aux Nations unies la place et le rôle qui doivent être les siens dans la prévention des conflits, leur résolution et la mise en œuvre de programmes de développement et de partages des richesses ».

« L’abandon du seul cadre multilatéral reposant sur le droit international et la souveraineté de toutes les Nations de la planète au profit d’un rôle accru de l’OTAN sous l’égide des USA est une des plus grandes erreurs commises depuis la chute du mur de Berlin ».

« La France doit reconstruire sa vision du monde et cesser de s’accrocher au wagon de l’OTAN. Nous appelons de nos vœux l’organisation dans cet hémicycle et à l’Assemblée nationale d’un débat approfondi sur la politique extérieure de la France ».

 

Partager
 
 
 

4 commentaires sur “Intervention en Irak: La France doit reconstruire sa vision du monde et cesser de s’accrocher au wagon de l’OTAN”

  1. Magnifique intervention ! Enfin clairs et précis ,les causes , les moyens mis en œuvre , les conséquences de la politique étrangère de la France, sont exposés dans d’ excellentes analyses de la réalité , du réel basé sur l’ histoire des faits concrets pour apercevoir la vérité du malaise et plus . On ne mesurera jamais assez la catastrophique politique tout atlantiste de l’ ex présidence en réintégrant le commandement américain U.S.A. de cet OTAN . Or qu’ en est-il de la normalité de notre politique extérieure et de notre stratégie libre et non faussée en 2014 , et après 2012 : kif-kif , toujours atlantiste et plus que jamais avec ce GMT/TAFTA qu’ il fallait faire vite et le faire passer en catimini . Les deux mêmes ont peur du Peuple français , car depuis 2005 les deux n’ ont eu de cesse de contourner la souveraineté populaire du NON à cette U.E./NATO . Oui d’ avoir aider les pires religieux depuis 1979/89 a été catastrophique et ça a continué jusqu’ à hier ,et nous entendions que c’ était de bonne guerre ! à tout bout de champ les gentils bien pensants aidaient toutes les forces anti-communistes , les pires qui allaient se retourner contre toute l’ Humanité . Et nous avons ça sur les bras . Le porte parole et son assistant de ce gouv. peuvent s’ en amuser , le ministre de la Défense écoutant en écrivant plus sérieux : mais tes propos et analyses sont à faire connaître dans toutes les écoles , instituts , universités et grandes écoles y compris militaires et centres d’ analyses stratégiques pour répondre à toutes ces questions les résoudre en changeant de cap : sortir de l’ OTAN et avec les débats retrouver la voix et la voie de la France .

  2. Sur Public Sénat , la preuve par trois le secrétaire national du P.C.F a pu exposer les arguments aussi bien économiques financiers que politiques dans ce capitalisme en pleines dérives mortifères de stade suprême. Pour une fois , avec aussi la dernière émission sur Fr 2 des paroles et des actes devant quatre libéraux sociaux , ex socia. libéral centre très droit , et libéral en ultra droite et avec les résurgences contre la République de l’ extrême droite se voulant sociale ouvrière voire socialiste Pierre , tu as pu devant des journalistes t’ imposer en actes pour la prise de paroles et ce n’ est pas facile . A quand une radio /télé libérée avec les débats contradictoires et structurants avec l’ esprit critique historique des Lumières . Une création d’ une radio et d’ une télé, internationales ,seraient bienvenue et souffleraient dans le sens de l’ Histoire .

  3. Entendu ce matin sur Europe 1 ,en effet cette dite guerre déclarée sur toutes les antennes posent question . Et qu’ on ne nous fasse pas le coup de complicités et autres faiblesses vis à vis de ces criminels qui sont mis sur orbite depuis 39 longues années , oui bientôt 40 ans ! De l’ histoire , entre 1979 et 1989 puis par la suite les plus obscurs au nom de religieux ont été plus qu’ aider pour chasser les communistes Afghans considérés par ces débiles très dangereux comme petit satan car matérialistes , et tous les services des pays capitalistes trouvaient que c’ était de bonne guerre de les instrumentaliser en « pensant » qu’ ils reviendraient dans le giron du concert des Nations , voire se soumettraient aux commanditaires de la chasse . Et pourtant en Iran avec les massacres que les communistes ont subis de la part de religieux investissant tous les pouvoirs d’état, auraient du , en raison, et a minima , faire en sorte d’aider plutôt les communistes contre ces forces obscures de théocrates du moyen âge du pire . Et en 2014 on assiste à une petite prise de conscience, mais que de drames et tragédies ,c’ est l’ extrême danger de ces fanatiques d’ idéologie nazie qui rejoignent les pires moments du nazisme avec les fascistes/nazis massacrant au Dombass , à la Maison des Syndicats à Odessa , et où la population civile à l’ Est et Sud de l’ Ukraine a été bombardée au nom de la défense des valeurs occidentales ! et avec le cessez le feu et à mesure que ces bataillons « Aïdar » se retirent des charniers sont découverts . Pourquoi joindre ces deux faits mais tout simplement ils n’ ont qu’ une même cause commune : tout est fait pour casser des communistes et pour ne pas qu’ une société ,laïque à la française avec stricte séparation du religieux et de l’ état , avec une propriété et gestion collectives des forces vives du travail , de la création et sans les gros actionnaires privés à milliards ne sachant quoi faire de cette manne issue de l’ exploitation et spéculations sur tout ce qui bouge , ne puisse être vécue et ce à l’ échelon mondial . Les intérêts du capitalisme en stade suprême et leurs défenses de leur classe sont prêts à tout . C’ est pour cela que Nous ne pouvons pas être détournés du regard de la Lutte principale contre toute résurgences de la barbarie ET de la Lutte pour dépasser ce capitalisme par le projet Communiste avec sa Démocratie en structure signifiante et fondamentale pour empêcher toute bureaucratie , opportunisme et carriérisme .

  4. Remarquable intervention dont il faut faire largement écho.