11 Jan 2019


IL FAUT PRENDRE AUX RICHES POUR DONNER AUX PAUVRES !

C’est la conclusion claire et nette de l’enquête CEVIPOF parue ce 10 janvier.
69 % des français (+ 14 % en un an) veulent un meilleur partage des richesses, juste et équitable.

Monsieur Macron, c’est une nouvelle pierre dans le jardin de l’Elysée. Entendez ce cri qui monte de notre peuple.
Les inégalités ne sont plus supportables.

Insupportables les 57.400.000.000 euros de dividendes distribués en 2018 aux entreprises du CAC 40 (+12%). Insupportables quand on promet le pays, les communes, les services publics, les salaires à une austérité redoublée.

Ce n’est plus possible !

Insupportables les 80 à 90 milliards d’euros d’évasion fiscale par an quand on n’investit plus ou pas assez pour l’éducation, pour la santé publique, pour les transports publics non polluants, pour la transition écologique, pour une nouvelle industrialisation !

Insupportable les 40 milliards de CICE distribués en pure perte, sans aucun bénéfice pour les salaires ni l’emploi, les niches fiscales à gogo pour la promotion immobilière quand on assassine le logement social, l’augmentation de la CSG sur les retraites, quand on supprime l’ISF !

Insupportables ces entreprises comme Google, Amazon, les géants du luxe qui ne paient quasiment pas d’impôt, se jouent du système pour faire de l’optimisation fiscales dans les paradis fiscaux et discréditent le sens même de la solidarité via l’impôt !

Insupportables les banques et la BCE, qui ferment le robinet du crédit sauf pour alimenter les stratégies financières les plus rentables !

Insupportables les 9 millions de nos concitoyen.ne.s (dont 2,5 millions d’enfants) qui souffrent du froid, ne mangent pas correctement en ce mois de janvier 2019, quand il n’y a toujours pas de « plan grande pauvreté » dans notre pays !

Nous voulons des pouvoirs et des droits nouveaux dans toute la société, pour décider démocratiquement de l’utilisation des immenses richesses disponibles.
Venez découvrir et signer notre pétition pour le pouvoir d’achat et nos propositions sur http://www.pcf.fr/actions

Partager