29 Jan 2019

Crèche Louise Michel à Levallois-Perret et oeuvre de Boris Taslitzky – Un classement nécessaire au patrimoine architectural et culturel des monuments historiques

29 janvier 2019 \ Question écrite n° 08677

J’ai attiré l’attention de M. le ministre de la culture sur la crèche Louise Michel à Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine.

La crèche Louise Michel à Levallois-Perret fait objet d’un permis de démolir. Or cette crèche est décorée depuis 1968 par des panneaux monumentaux en béton gravé, réalisés et signés par Boris Taslitzky, artiste déporté à Buchenwald pour faits de résistance. Cet artiste, dont les œuvres sont conservées dans de grands musées en France et à l’étranger (musée d’art moderne de Paris, Centre Pompidou à Paris, Tate Modern à Londres, Yad Vashem à Jérusalem, etc.) est l’un des représentants de l’art figuratif du vingtième siècle. La destruction de ces œuvres serait une perte irréparable sur le plan artistique et historique.

Une pétition visant la sauvegarde de la crèche et de l’œuvre de Taslitzky a recueilli plus de 8 000 signatures.

Au vu de l’importance de l’enjeu et du danger de destruction du bâtiment, en dépit des recours engagés par les riverains et leurs associations, il me semblerait urgent que la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) procède au classement de cette crèche au patrimoine architectural et culturel des monuments historiques.

Partager