05 Déc 2017

Conflit social dans l’entreprise Onet – Pour un dialogue social qui respecte la dignité de ces travailleurs

 5 décembre 2017 – Question écrite n° 02440

J’ai attiré l’attention de Mme la ministre du travail sur le conflit en cours dans l’entreprise Onet.

Cette dernière remplit un rôle de sous-traitant de la SNCF et est en charge du nettoyage des gares parisiennes et franciliennes. Après le départ de la société SMP le groupe Onet a repris le marché et a voulu imposer une « clause mobilité » qui permettrait d’envoyer ces salariés, qui travaillent pour le bien-être des usagers des transports publics, dans n’importe quelle gare sans aucune concertation.

Ils se sont mis en grève pour revendiquer notamment l’application de l’article L. 1224-1 du code du travail concernant les transferts des contrats de travail, la reprise de tous les salariés dans la convention collective de manutention ferroviaire, une prime vacances à 70 %, l’annulation de la « clause mobilité » et le maintien des effectifs. Ils dénoncent également les agissements de la direction de la SNCF qui contribueraient à renforcer le conflit et les difficultés.

Je lui ai demandé ce qu’elle compte faire pour relancer le dialogue social entre tous les acteurs concernés en vue de trouver une issue respectant la dignité de ces travailleurs.

Partager