14 Nov 2017

CDG Express – Une étude d’impact complémentaire nécessaire –

13 novembre 2017 – Question écrite n° 02050

J’ai attiré l’attention de Mme la ministre, auprès du ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports sur la liaison du Charles-de-Gaulle (CDG) Express.

Le syndicat des transports d’Île-de-France (STIF) estime, en cas de réalisation du CDG Express, à 1,5 milliard d’euros le déficit de recettes lié à la perte de ponctualité sur la ligne B du RER, qui transporte chaque jour 900 000 passagers, alors qu’on prévoit à peine 20 000 passagers sur le CDG Express.

Or les lignes E, H, K et P, le TER Picardie ainsi que le fret seront également impactés négativement par le CDG Express.

Par conséquent, je lui ai demandé ce qu’elle compte faire en vue de la mise en place d’une étude d’impact, semblable à celle du STIF, pour ces lignes qui transportent environ un million de voyageurs quotidiennement. Je lui ai demandé également si, en impactant négativement près de deux millions de passagers en tout et le fret, le CDG Express n’est pas en contradiction totale avec l’ambition affichée du Gouvernement de mettre la priorité sur les transports du quotidien.

Partager