03 Mai 2016

En réponse à la question que je lui posais pour mettre fin aux violences policières constatées dans les manifestations, le ministre a choisi l’outrance et l’amalgame. Après avoir tenté d’assimiler mon propos à celui de la droite, il n’a cessé d’être acclamé par cette dernière. Le ministre a choisi la tension plutôt que des réponses claires aux questions précises que je lui soumettais. Nous resterons pour notre part calmes et déterminés dans notre combat contre la loi El khomri et le droit de manifester.

Partager
 
 
03 Mai 2016

Depuis maintenant deux mois, les manifestations se succèdent contre la loi travail très majoritairement rejetée dans l’opinion publique.

Ces manifestations ont toute légitimité à se poursuivre puisque le gouvernement s’obstine sur ce qui fonde la contestation. Vous êtes sans majorité pour faire voter ce texte, prêt à utiliser une nouvelle fois […] Lire la suite