16 Nov 2018

16 novembre 2018 \ Question écrite n° 07794

J’ai attiré l’attention de Mme la ministre, auprès du ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports, sur le projet de grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg.

Le GCO, dont la réalisation serait confiée par l’État à la multinationale Vinci, prétend lutter contre les embouteillages dans la région et imposerait un péage urbain visant à maximaliser les profits de cette entreprise.

Ce projet a reçu en une année sept avis défavorables de diverses instances dont le conseil national de la protection de la nature, l’autorité environnementale, l’agence française pour la biodiversité et les commissaires enquêteurs. Son efficacité est fortement mise en doute par ces instances et de nombreux autres acteurs dont des élus.

Pourtant, le 30 août 2018, la préfecture du Bas-Rhin a donné son accord pour commencer les travaux du GCO à l’horizon 2020. La volonté affichée par les instances de l’État de passer ainsi outre ces nombreuses oppositions, sans qu’aucun dialogue ne se soit établi, suscite un fort mécontentement. Une demande de moratoire immédiat de ce projet et d’une totale remise à plat se fait de plus en plus entendre par différents biais dont une grève de la faim d’un groupe de citoyens.

Il est à noter par ailleurs que le 14 novembre 2018, au tribunal administratif de Strasbourg, le rapporteur public a suggéré d’annuler les arrêtés des 16 et 24 janvier 2017 autorisant les travaux préparatoires du GCO.

Pour toutes ces raisons, je lui ai demandé ce qu’elle compte faire en vue de revenir au plus vite sur la décision de la préfecture et de réunir tous les acteurs concernés pour trouver des solutions pérennes visant à réduire la saturation de l’A35 et à respecter l’environnement.

Partager
 
 
15 Nov 2018

L’Europe est en état d’alerte !
Reprenons notre avenir en main
Pour une coopération permanente et des actions convergentes
entre les forces de gauche, vertes et progressistes en Europe

Des millions d’Européennes et Européens ont souffert et souffrent encore […] Lire la suite

 
14 Nov 2018

14 novembre 2018 \ Question écrite n° 07762

J’ai attiré l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l’hôpital Raymond Poincaré à Garches dans les Hauts-de-Seine.

Cet hôpital compte un service de pédiatrie de dix lits de réanimation, seize lits en soins continus et soins de réadaptation post-réanimation (SRPR) neurologique et respiratoire pédiatrique, douze lits en neuro-médecine […] Lire la suite