20 Nov 2018

La Cour européenne de justice vient, dans un arrêt, d’exiger la libération immédiate de Selahattin Demirtas, député et ancien co-président du Parti démocratique des peuples (HDP) incarcéré depuis novembre 2016. Il risque 142 ans de prison pour s’être engagé en faveur de la paix et de la démocratie.

La Turquie est condamnée pour avoir « étouffer le pluralisme », « limité le libre jeu du débat politique » et pour « atteinte injustifiée à la libre expression du peuple ».

Cette décision contraignante est un camouflet pour le tyran Recep Tayyip Erdogan qui d’ores et déjà rejette toute perspective de libération. Or, la Turquie est signataire de la Convention européenne des droits de l’Homme : piétinera-t-elle à nouveau ses engagements alors que des milliers d’opposants croupissent dans ses prisons ?

Avec le PCF, j’exige de la France et des autorités européennes qu’elles agissent avec vigueur pour le respect du droit international et la libération de Selahattin Demirtas. Les démocrates de Turquie et notamment les Kurdes pourront s’appuyer sur cette décision pour poursuivre leur combat contre la dictature. Ils peuvent compter sur mon total soutien.

Partager
 
 
19 Nov 2018

Question écrite n° 07798

J’ai attiré l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur la situation des mineurs non accompagnés (MNA) anciennement désignés comme mineurs isolés étrangers (MIE).

Le dispositif français de la protection de l’enfance est intégralement applicable à ces enfants. Ce suivi nécessite non seulement un hébergement et une scolarisation de ces adolescents mais souvent aussi […] Lire la suite

 
16 Nov 2018

16 novembre 2018 \ Question écrite n° 07794

J’ai attiré l’attention de Mme la ministre, auprès du ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports, sur le projet de grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg.

Le GCO, dont la réalisation serait confiée par l’État à la multinationale Vinci, prétend lutter contre les embouteillages dans la région et […] Lire la suite